Pour terminer sur le travail autour du conte de randonnée Le Bonhomme de pain d’épices, la semaine prochaine nous faisons la recette de ces biscuits. Pratique en plus pour rebrasser toutes les notions sur le verbe (reconnaissance, infinitif, transposition / conjugaison à différents temps et personnes) et le nom commun que nous venons de systématiser.

Je n’aime pas le pain d’épices, donc je n’en ai jamais fait. Pour la recette, j’ai donc fait une compilation de toutes celles que j’ai trouvées. Vous me direz si elle est bonne…Lire la suite…

Pour accompagner Faire de la grammaire au CE1 (programme 2016) qui propose un extrait condensé (et réécrit) du conte Le Bonhomme de Pain d’épices, voici le texte intégral d’une version traditionnelle anglaise de ce conte. Oui, une version, car ce conte existe sous de nombreuses formes (on le trouve aussi dans de nombreux pays), j’en ai donc cherché une version qui collait au mieux avec le texte condensé de l’ouvrage de Mme Picot.

J’ai sélectionné 3 versions qui s’en rapprochaient le plus, les ai assemblées, puis finalement corrigé les nombreuses fautes des versions qu’on trouve sur le net.Lire la suite…

Le quatrième album, dans la progression de Ribambelle série jaune, est un roman court de Michel Girin, Le scarabée magique. Cette œuvre, inscrite sur la liste de recommandation du ministère, traite de la pauvreté, du travail des enfants et des besoins vitaux en eau des populations rurales.
Au menu : le tapuscrit (une version normale et une version dys) et le questionnaire de compréhension.
Un travail en 8 parties : la découverte de l’album et les 7 chapitres + épilogue.Lire la suite…

[toc] Pour cette dernière période, je vais prendre tous les élèves de ma classe en Activité Pédagogique Complémentaire, par demi-groupe, chacun 3 séances. J’aimerais, au cours de ces trois séances, à la fois travailler dans la BCD de l’école (que les enfants de l’école ne fréquentent jamais) et remanier l’ensemble des notions abordées autour de l’objet livre au cours de l’année. J’ai donc choisi de leur faire établir deux fiches d’identité : une pour un roman et une pour un livre documentaire. Si la troisième séance le permet, je finirai ce travail avec une fiche pour un album (qui pour le coup sera plus simple).Lire la suite…