Matériel ♦ Une flexi-cam, pour quoi faire ?

Partenariat Amazon

 

ardoise_materiel[toc]

Mise à jour : le 30.05.15

J’ai fait partie des quelques heureux chanceux à qui l’entreprise HUE a gracieusement envoyé une petite flexi-cam, la HUE HD Cam, et comme j’avais plusieurs idées en tête, j’ai passé une bonne semaine à la tester en situation.

Une flexi-cam, qu’est-ce ?

C’est une webcam, montée sur un pied flexible, permettant de la poser où l’on veut et de l’orienter comme on veut. Et si on trouve au passage dans sa boite-bazar à câbles une rallonge USB, cela permet une bonne latitude de disposition en classe.

La Hue HD a en plus la bonne idée de ne pas être obligatoirement solidaire de son socle : le pied se termine par une fiche USB, on peut donc le brancher directement sur le portable pour une bonne position stable. Parce que en revanche, le socle est très léger (moins de 200g), c’est pratique pour placer la caméra comme on veut, mais ça a l’inconvénient d’être facilement déplaçable si on ne fait pas attention.

Une flexi-cam en classe, pour faire quoi ?

Alors, comme d’habitude, on ne cherche pas ce qu’on pourrait faire avec un tel matériel, mais bien quels « plus » une caméra en classe pourrait apporter à des situations du quotidien (et moins quotidien).

Cette semaine, en vrac et en situation réelle avec les élèves, j’ai :

  • Montré / vidéoprojeté le cahier d’un enfant, à plusieurs occasions : pour rappeler une bonne présentation, une bonne disposition, le bon endroit pour exécuter la tâche demandée…
  • Montré / vidéoprojeté une feuille (dont je n’avais pas la version numérique) pour lire collectivement son contenu ;
  • Pris en photo une page de cahier pour corriger la dictée directement sur / à partir de la production d’un élève
  • Montré et feuilleté le nouvel album à découvrir ;
  • Filmé les élèves en anglais : production vidéo de « Greetings » (présentation et bienvenue de nos élèves, à destination de nos correspondants étrangers) ; cela donne un film au cours duquel une quinzaine d’élèves se sont présentés successivement en anglais.

Je n’ai pas eu l’occasion, mais on peut aussi :

  • Communiquer par webcam avec les correspondants (logiciel tiers nécessaire) ;
  • Enregistrer uniquement en bande sonore.

Situation : montrer le cahier d’un élève

Situation : corriger la dictée à partir d’une production d’élève

Quelle différence avec « vidéoprojeter directement » le cahier et annoter sur le bureau ?

Euh… ben simplement, j’ai un mal fou à me servir de la fonction « Annoter sur le bureau » du logiciel de TBI (quel que soit le logiciel d’ailleurs). Je finis toujours pas me planter, et je ne sais pas comment enregistrer le paperbaord pour que le fameux « bureau » reste dans le paperboard sous forme de fond de page. À chaque fois je me retrouve avec un paperboard avec les annotations, mais plus le fond de page… Or j’aime bien garder tous les travaux toute l’année.

Donc je fonctionne toujours à partir de paperboard vierge, dans lequel j’insère toutes les images / fond d’écran / autres … nécessaires.

Situation : vidéoprojeter l’album à découvrir

J’ai reçu la webcam juste au moment où nous découvrions le premier album de l’année. J’ai donc sauté sur l’occasion.

Rien de tel que de montrer la couverture en grand (sans avoir besoin avant de scanner le-dit album). Et de feuilleter en direct.

Au final, j’en pense quoi ?

Qu’avoir une caméra webcam / visualiseur de documents en classe, c’est extra. Il ne s’est pas passé un jour sans que je ne m’en serve d’une façon ou d’une autre. C’est vraiment un outil facilitateur.

Maintenant, je ne suis pas sure d’être convaincue par ce modèle-ci, la Hue HD Cam.

Dans les points positifs

  • En film et donc situation de communication par webcams interposées, l’image est superbe, avec de très belles couleurs, et très nette. Le son est très correct (test pourtant en anglais, donc sur un peu de bafouillage enfant…).
  • Elle est légère, pas encombrante du tout, et ça, ce n’est pas négligeable. Si il faut une 2ème table en plus de celle du PC pour ranger la caméra… bof, on est toujours à la recherche de place en classe. Si la caméra était plus encombrante, elle ne pourrait pas rester à demeure branchée sur le PC et je suis persuadée que ça serait un frein à l’utilisation quotidienne.
  • Elle est à mini prix (50 €) et ça non plus, ce n’est pas négligeable. On peut se permettre d’investir dans une flexi-cam par classe.
  • Edit : je l’ai finalement testée en vidéoconférence, et j’en suis très satisfaite : l’image est de très bonne qualité, même en plein écran (c’est une caméra HD donc heureusement). Elle ne semble pas gourmande en ressources. Et elle s’installe sans aucun pilote ou logiciel supplémentaire, il suffit de la brancher et de laisser le système la détecter et l’installer automatiquement.
    Seul bémol : l’image est plutôt rouge, un peu trop rouge, j’apprécierai plus de tons froids.

Dans les points négatifs

  • Je ne l’ai pas trouvée intuitive à l’utilisation et dans son paramétrage.
    En particulier, j’ai beaucoup galéré (enfin je galère…) pour prendre des photos. À noter, qu’il est bien possible que mon modèle soit un peu défectueux à ce niveau-là : le bouton de prise de vue est très capricieux et ne fonctionne qu’une fois sur 2 ; quand la prise de vue ne veut pas se faire, au minimum je dois fermer puis relancer le logiciel, et au pire relancer le portable. Les autres cybercollègues testeurs ne semblent pas avoir ce souci.
    Je cherche toujours le bon paramétrage pour que l’image ne soit pas sombre à la capture photo.
  • Les paramétrages de la capture vidéo ne restent pas quand je ferme le logiciel. Et si j’oublie de les remettre au lancement du logiciel, je me retrouve avec une vidéo corrompue.
  • Le pied de la caméra se désolidarise très facilement du socle, débranchant la webcam, faisant planter le logiciel. Ça a pas mal agacé ma collègue aujourd’hui. J’ai même envisagé de mettre du ruban adhésif sur la fiche USB ^^.
  • Si l’image est très nette, superbe, sur le PC, en revanche, j’ai des bandes noires scintillantes sur le TBI avec la vidéoprojection 🙁 . Très désagréable, voire problématique pour travailler sur une durée importante (j’ai trouvé ça fatiguant).
    NB : astuce d’une cybercollègue = il semblerait que cela soit un conflit lumière artificielle dans la salle / lumière vidéoprojecteur ; et que éteindre les lumières et mettre un peu plus en obscurité règle ce souci.

  • La prise de photo est très sombre, avec un contraste assez peu important (voir la photo de la dictée).
    Cela peut se régler dans les paramétrages, mais c’est long de trouver le bon. Pour ma part, j’ai fait une dizaine d’essais de paramétrage, et je n’ai toujours pas trouvé celui qui me donnerait une photo claire. C’est en particulier problématique avec les pages de cahier qui sont rarement réellement blanches, et dont le lignage seyes augmente encore la difficulté de clarté.
    (voir les photos : situation de dictée ci-dessus)
    Solution contournée : avoir une lampe qui éclaire le document (mais c’est encombrant).
    J’ai essayé avec l’application « torche » de mon smartphone : ce n’est pas suffisant.
  • Enfin et pas des moindres, le champ de capture vidéo est petit… tout petit.
    Le champ de capture vidéo prend pile la taille d’un album Ribambelle (20×15 cm), mais dans le sens de la « hauteur » pour la caméra, et donc la couverture est couchée à la vidéoprojection.
    Pour avoir la couverture dans le bon sens, il faut sur-élever la caméra de la hauteur au moins d’un dictionnaire. Alors un album grand format… on oublie. Visualiser la double page, c’est impossible.

Test :  l’album « Flocon d’argent, princesse moderne » (Ribambelle, Hatier).
(voir les photos : vidéoprojeter un album ci-dessus)

Mais ça veut dire aussi que le feuilletage de l’album est assez difficile, puisqu’on empiète également de la place dans le champ de capture avec les mains. Et que, en feuilletant, on soulève légèrement le livre, diminuant d’autant le champ de capture.

« Ma » conclusion ?

→ Investir dans ce type de matériel ? Oui, sans hésiter. C’est un plus très appréciable.

→ Investir dans ce modèle-ci ?

  • Pour faire de la webcommunication : oui, sans hésiter.
  • Pour faire de la projection occasionnelle de petit document : Oui.
  • Pour servir de loupe binoculaire (agrandir de tout petits objets) : Oui, mais attention aux bandes noires qui vont gêner l’observation fine.
  • Pour faire de la visualisation de documents : non, ce modèle n’est pas fait pour. On risque au contraire d’être déçu.

TICE ♦ Lire et comprendre une page internet sur l’Homme de Tautavel

Une activité pour apprendre à se repérer sur une page internet, à y rechercher des informations avec un  questionnaire. Travail en rapport avec Tautavel (son environnement, son habitat).

Le questionnaire est un fichier PDF que les enfants ouvrent avec le lecteur PDF XChange Viewer et sur lequel ils travaillent, grâce à la barre d’outils Commentaires et annotations.
Voir ici pour savoir en quoi ce lecteur de PDF est bien pratique en classe.
J’ai juste fait attention à laisser suffisamment d’espace pour les réponses de type texte. Après tout, en informatique, on n’est pas limité par le nombre de photocopies 😆 .

→ Niveau : un questionnaire niveau CE2

→ Contenu : La préhistoire = la vie au temps de l’homme de Tautavel

→ Site internet choisi pour ce travail : Le site du Ministère de la culture : L’homme de Tautavel il y a 450 000 ans

En revanche, si les enfants ont été libres de naviguer comme ils le souhaitaient dans le site, pour répondre aux questions, je donnais l’adresse exacte systématiquement sur le questionnaire.

Lire la suite →

TICE – Traitement de texte ♦ Apprendre à copier / coller

Une activité pour apprendre sélectionner un mot ou un morceau de texte, à le copier par clic droit puis à le coller au bon endroit, toujours par clic droit.

Les supports choisis :

  • Les textes : deux textes étudiés à ce moment-là avec les enfants
    • CE1 : Urashima, 3ème album de la série rouge CE1 de Ribambelle
    • CE2 : Amos & Boris de William Steig
  • Les pages web où se trouvent les choses à copier : pour une question de facilité, j’ai fabriqué moi-même les pages internet utilisées et elles sont hébergées ici sur mon espace web
  • Les documents pour coller :
    • Le document pour coller les éléments copiés sur la page web est un fichier OpenOffice. Il y en a un pour chaque niveau.

Lire la suite →

TICE ♦ Vinz et Lou sur Internet – des activités en ligne

[toc]

Quelques activités en ligne, conçues à l’aide du logiciel HotPotatoes, en lien avec les courts dessins animés Vinz et Lou, pour appréhender Internet, son utilisation, ses avantages et aussi ses inconvénients. Le tout inspirée par les activités de Lorin (monecole.fr) dans ses défis-internet.

Vinz et Lou, Kesako ?

Le projet Vinz et Lou vise à proposer aux enfants des courts métrages à leur portée et leur permettant d’appréhender internet : ce qu’on peut y faire et ses dangers. Chaque dessin animé est accompagné d’un défi en ligne, pour vérifier si on a tout compris, ainsi que d’une fiche (au format PDF) destiné aux éducateurs.

Lire la suite →

TICE ♦ Naviguer et chercher sur un site internet : Les énergies

[toc]

Une activité pour apprendre à naviguer dans un site internet, être capable de repérer les zones de navigation (boutons, liens…), se repérer sur une page internet et y rechercher des informations avec un  questionnaire. Travail en rapport les énergies (fossiles et renouvelables).

Les questionnaires :

  • Partie «L’énergie, c’est quoi ? » :
    • un questionnaire niveau 1 [ pour des bons CE1 – ou des CE2 un peu faibles ]
    • + un questionnaire niveau 2 [ pour des CE2 – ou CM1 un peu faibles ]
  • Partie « Énergie et environnement » :
    • un questionnaire niveau 3 [ pour des bons CE2 – ou des CM1 ]

Site internet choisi pour ce travail :

Ce module peut également être télécharger de façon indépendante, afin de l’installer en « local » sur les ordinateurs des élèves. L’avantage c’est qu’il est alors possible de travailler sans liaison internet (dans un navigateur classique). L’inconvénient c’est qu’il faut copier le dossier complet sur chacune des machines. Ici pour télécharger le module :

Lire la suite →

TICE ♦ Lire et comprendre une page internet sur Marc Chagall

Une activité pour apprendre à se repérer sur une page internet, à y rechercher des informations avec un  questionnaire. Travail en rapport avec carnaval et mardi-gras.

  • Niveau : un questionnaire niveau 1 [ pour des bons CE1 – ou des CE2 un peu faibles ] + un questionnaire niveau 2 [ pour des CE2 (CM1 un peu faibles) ].
  • Contenu : Travail sur Marc Chagall, lié à notre projet de l’année sur Marc Chagall. Cette recherche internet a été effectuée après la visite d’une exposition.
  • Pages web choisies pour ce travail :

ClicWikipedia > Marc Chagall
(mais c’était parce que quand j’ai préparé le travail, il n’y avait pas de page sur Marc Chagall sur Vikidia, qui aurait donc été plus adapté aux enfants. Depuis, une page sur Marc Chagall a été créé sur Vikidia)

ClicVikidia > Marc Chagall

Lire la suite →

TICE ♦ Lire et comprendre une page internet sur Carnaval

Une activité pour apprendre à se repérer sur une page internet, à y rechercher des informations avec un  questionnaire. Travail en rapport avec carnaval et mardi-gras.

Le questionnaire est un fichier modifiable OpenOffice (traitement de texte). L’avantage c’est que le fichier s’adapte aux réponses des enfants (si ils ont besoin de 3 lignes alors qu’on ne pensait que à deux, la zone de réponse s’agrandit automatiquement). Mais l’inconvénient c’est que les enfants modifient maladroitement (et assez souvent…) le questionnaire, genre : « Maitresse, la question a disparu ! (qui signifie = j’ai effacé sans le faire exprès…) ». Pour éviter ce genre de désagrément, il est possible de choisir la solution [ questionnaire au format PDF + lecteur de PDF appelé PDF Xchange Viewer ] (voir ici pour savoir en quoi ce lecteur est bien pratique en classe). Il nous suffit juste alors à nous, enseignants, de prévoir des zones de réponses assez grandes. Après tout, en informatique, on n’est pas limité par le nombre de photocopies 😆 .

Niveau : un questionnaire niveau 1 [ pour des bons CE1 – ou des CE2 un peu faibles ]  + un questionnaire niveau 2 [ pour des CE2 (CM1 un peu faibles) ].

Contenu : Travail en rapport avec carnaval et mardi-gras.

Sites internet choisis pour ce travail :

Lire la suite →