WordPress ♦ Ma sélection de plugins, utilisés sur Cartable

[toc]La structure initiale de wordpress est minimaliste : un affichage, des articles, des pages, des catégories, des commentaires. C’est voulu. A chacun ensuite d’accommoder à sa sauce, selon ses besoins. Cela évite ainsi à beaucoup de monde d’avoir une structure surchargée de fonctions qui seraient inutiles à la plupart. L’inconvénient étant alors bien sûr de savoir quoi installer et pourquoi.

Ici c’est un blog de partage de documents à destination de profs internautes. Pas la vitrine d’un magasin ou un site d’actualités.
Il me fallait quelques fonctionnalités qui paraitraient loufoques à un commerçant (un plugin pour dupliquer le brouillon d’un article…), ou bien inutilement dévoreuses de ressources à un web développeur (un plugin pour afficher un menu déroulant entièrement configurable à la main…). Et puis, ici c’est un blog perso, à destination d’internautes qui aiment bien avoir un peu de fun et de couleurs… Alors, les sites blanc hôpital ressemblant à tous les autres sites blanc hôpital, bof quoi. Même si c’est moins ergonomique, plus long à afficher.

Mise à jour le 21.02.16

D’abord une sélection donc des plugins que j’utilise ici

La liste n’est pas complète, je vais me contenter de ceux qui m’ont parait indispensables. Dans l’ordre alphabétique de leur nom (pas de prépondérance ^^) :

📝 Akismet (par Automatic)

Fonction : Permet de filtrer les commentaires spam. Il est nécessaire d’ouvrir un compte. Il est possible d’utiliser un abonnement au service gratuit.
Pour : l’administrateur, côté administration
Utilité : le plus indispensable. Il est même installé sur la structure initiale. Inimaginable de s’en passer («Akismet a déjà protégé votre site de 199 465 commentaires indésirables» depuis début mai 2012).

📝 Broken Link Chercker (par Janis Elsts)

Fonction : Permet un check-up quotidien de l’ensemble des liens internes du blog (articles et commentaires inclus) pour faire une liste des liens sortants qui seraient cassés. Rien de pire pour un visiteur que de suivre un lien que vous présentez, et de se retrouver sur page blanche 404.
La modification du fameux lien cassé est très facile dans la page d’administration du plugin.
Pour : l’administrateur, côté administration
Utilité : très utile. Nos articles étant la plupart pérennes, les visiteurs consultent autant les vieux articles que les plus récents. Les liens cités vers nos CyberCollègues peuvent être défaillants (à l’installation, j’ai dû modifié plus d’une centaine de liens défaillants…).

📝 Duplicate Post (par Enrico Battochi)

Fonction : Duplique facilement un article déjà créé. Le type même de plugin qui peut paraitre loufoque à n’importe quel autre blogueur, mais qui moi me sert systématiquement à chaque nouvel article !
Pourquoi : Mes articles présentant mes ressources ont tous la même tête. Au minimum c’est : un texte de présentation, une petite image illustrant le type de partage, un titre pour la partie partage des documents « Les docs », une image du doc (au moins un), un lien sur le doc pour télécharger le PDF, une image pour le doc modifiable et un lien sur cette 2è image pour télécharger le modifiable. Le tout présenté comme j’ai envie, mais toujours de la même façon. J’ai créé un brouillon d’article avec cette matrice. Et quand j’ai besoin de créer un nouvel article, je duplique le brouillon, et je n’ai plus qu’à remplir / remplacer.
Pour : l’administrateur, côté administration
Utilité : ultra pratique, pour s’économiser du temps et de la peine

📝 Google XML Sitemaps (Par Arne Brachhold)

Fonction : Génère un plan de site lisible par Google pour l’indexation des articles / pages / catégories / mots clés du site.
On installe une fois. On paramètre. Et puis on l’oublie au fin fond des plugins.
Pour : le référencement
Utilité : indispensable

📝 Menubar (par Andrea Tarantini)

Fonction : Permet de fabriquer un (ou plusieurs) menu(s) de navigation, par catégories, par mots clé, avec des liens directement sur les articles choisis, en faisant des séparations de menus… Un menu entièrement créé à la main.
Pourquoi ? Nativement, wordpress permet de fabriquer des menus de navigations avec les liens de pages, les liens de catégories et des liens uniques choisis. Alors pourquoi s’embêter à fabriquer un menu à la main ? Parce qu’il ne permet pas du tout de reclasser autrement les liens de navigation que selon les catégories déjà existantes.
Or : 1. Je voulais que mon menu mène directement à chacun des articles ; 2. j’ai des catégories où il y a beaucoup d’articles, donc ça fait des sous-menus très longs = MenuBar me permet de faire des divisions dans mes sous-menus, en ajoutant des cases de navigation ressemblant à des liens normaux mais qui n’en sont pas.
Pour : le visiteur, côté visiteurs
Utilité : pour moi indispensable.

📝 No Self Pings (par Michael D. Adams)

Le pourquoi du truc ? WordPress intègre sur tous les blogs wordpress une fonctionnalité ultra intéressante de « Pings ». En gros, un Ping est un commentaire automatique. Quand quelqu’un parle sur SON blog d’un de vos articles à VOUS, VOTRE article à vous est averti sous forme d’un commentaire automatique que untel a parlé de vous à tel endroit. Super pour le tissage de liens entre blogs. Ça augmente le référencement.
Sauf que… WordPress se moque bien de savoir si c’est vous-même qui avez fait un lien dans votre article du jour pour parler de votre article de la semaine dernière. En clair, il fait aussi des Self Pings, de chez vous à chez vous… Très bof. Pas joli dans les commentaires sous les articles.
Fonction : Indique à WordPress de ne pas faire de Pings internes à votre blogs.
Pour : l’administrateur (qui n’a plus besoin de supprimer manuellement les mauvais pings), côté administration
Utilité : Pour s’économiser du temps et de la peine

📝 Subscribe to Comments (par Mark Jaquith)

Fonction : permet au visiteur de s’inscrire à une alerte indiquant qu’un nouveau commentaire a été ajouté sur cet article là bien précis. Lui permet donc de savoir si vous avez répondu à son super sympa très poli commentaire «Il est où ton @^^@`|\`[|_è de doc !!!».
Pour : le visiteur, côté visiteurs
Utilité : indispensable

📝 TinyMCE Advanced (par Andrew Ozz)

Fonction : Transforme l’éditeur de l’article en un vrai truc quoi. Pas juste les boutons gras et italique. Les boutons ajoutés sont paramétrables (on peut en enlever, les réorganiser…).
Pour : l’administrateur, côté administration
Utilité : indispensable

📝 WP-Optimize (par Ruhani Rabin)

Fonction : Programme de nettoyage de la base de données = nettoyage des révisions d’articles (à chaque fois que vous modifiez la moindre virgule dans un article et que vous faites Mettre à jour, l’ancienne version est sauvegardée ; on peut se retrouver avec 25 versions du même article…) ; des commentaires spams et autres.
Si on veut éviter que la taille de la base de données gonfle comme un ballon de baudruche avec des infos périmées et inutiles…
Nettoyage à faire régulièrement. Il suffit de cliquer sur un bouton.
Pour : l’administrateur, côté administration
Utilité : indispensable. Découverte récente, quel bonheur !

📝 WP Rocket (par WP Rocket)

Fonction : programme d’optimisation générale du blog. Permet donc que l’affichage soit plus rapide, de meilleure qualité, etc.
Pour : le visiteur, côté visiteurs
Utilité : ce type de plugin est pour moi indispensable. MAIS, information qui a son importance = ce plugin-ci est payant (environ 30 € par an). Il en existe des gratuits. Mais celui-là a une super critique (et un super service de dépannage…).

📝 Yet Another Related Posts Plugin (Par Adknowledge)

Fonction : Ajoute en fin d’article le fameux « En lien avec ce que vous venez de lire, ces articles là vous intéresseront peut-être… » et affiche une liste d’articles qui sont en lien avec celui lu. Paramétrable.
Pour : le visiteur, côté visiteurs
Utilité : pas vraiment indispensable en effet, mais on aime bien que les visiteurs restent plus longtemps 😏.

Et puis, quelques plugins bien sympas

Là encore, cela ne fera pas une liste complète des plugins de Cartable. Mais certains plugins apportent un plus, aux visiteurs ou au blogueur. Ne les boudons pas.

📝 Advanced Random Posts Widget (Par Satrya)

Fonction : Permet d’avoir un widget dans la sidebar, où sont présentés de façon aléatoire un nombre fixe d’articles, pris dans l’ensemble des articles du blog.
Avantage : faire remonter à la surface de vieux articles. Ici ce n’est pas un site d’actualité. Les articles datant d’il y a 3 ans ont tout autant d’importance et d’intérêt actuel que les derniers.
Pour : les visiteurs, côté visiteurs
Utilité : intéressant pour le taux de rebond

📝 Easy Google Fonts (Par Titanium Themes)

Fonction : Permet d’utiliser la fonctionnalité de Google Font (mise à disposition de polices de caractères par Google, utilisable sur n’importe quel navigateur), et donc de paramétrer des polices plus sympa que celles de base des navigateurs.
Pour : le visiteur, côté frontend
Utilité : sympathique. Attention toutefois, «Trop de polices de caractères tue les polices» et pas de police trop fun…

📝 Jetpack par WordPress.com (Par Automattic)

Fonction : Un ensemble de plugins, gérés de la même manière que sur wordpress.com. J’utilise entre autre le plugin de contact, les notifications, le partage, les stats…
Pour : plutôt pour l’administrateur
Utilité : bien choisir ce qu’on souhaite utiliser, sinon ça surcharge le site.

📝 Shortcodes Ultimate (par Vladimir Anokhin)

Fonction : Ajoute au thème du blog tout un tas de shortcodes, qui sont des raccourcis de présentations dans les articles : pour créer des boutons cliquables de tailles et couleurs variés par exemple, ou mettre le texte en deux ou plusieurs colonnes dans l’article, ou pour créer des zones colorées dans un article… Un shortcode c’est une commande en un deux / trois mots du type [shortcode bouton] qui indique à wordpress que là, à cet endroit là, on veut un bouton cliquable bleu, avec écrit « bouton » dessus et qui envoie sur le lien machin truc.
Pour : l’administrateur
Utilité : sympathique

📝 WP-PageNavi (Par Lester ‘GaMerZ’ Chan)

Fonction : Ajoute une pagination de la page d’accueil sous forme de numéros (et de nombre de) de page, plutôt que juste « Articles plus anciens / Articles plus récents ».
Pour : le visiteur, côté Frontend
Utilité : bien plus sympathique / pratique

Et un plugin de sauvegarde alors ? Si ça, ça ne serait pas un plugin indispensable… Oui, en effet. Je ne vous conseille que trop d’avoir un plugin de sauvegarde qui vous automatise les sauvegardes de la base de données au minimum. J’avais WordPress Database Backup (Par Austin Matzko). Sauf mes récents ennuis ont mis en évidence que au minimum je l’avais mal configuré. Au pire qu’il fonctionne mal. Bref, je suis revenue à la bonne vieille méthode manuelle.

Bon trifouillage !

Tutoriel vidéo ♦ WordPress : Insérer un lien de type FTP

Un tutoriel vidéo sur une manipulation un peu particulière et pas du tout orthodoxe : Insérer un lien sur un mot (groupe de mots) ou une image, lien d’un document / fichier situé non pas dans la médiathèque, mais dans un dossier personnel sur l’espace hébergé du blog.

Pourquoi cette manipulation ? Pourquoi ne pas mettre ses documents dans la médiathèque et faire des liens de manière classique ?

  • Les documents que nous, Profs Blogueurs, mettons en partage nécessitent parfois / souvent d’être mis à jour : nous faisons régulièrement de nouvelles versions suite à des corrections de coquille(s) ou même des améliorations / changements. Si je mettais ces documents dans la médiathèque, à chaque nouvelle version d’un document, il me faudrait ouvrir l’article correspondant, supprimer l’ancienne version de la médiathèque et y uploader la nouvelle version, puis refaire le ou les liens concernés. En stockant ces documents à partager dans un dossier spécial, par mon interface FTP j’ai juste à écraser le fichier par la nouvelle version. Un simple glisser / déposer « écraser ».
  • Quant à moi, chacun des documents que je mets en partage existe en réalité en trois exemplaires différents : l’image du document, le pdf du document et la version modifiable du document. Chaque nouvelle version du document nécessiterait donc en fait 3 modifications dans la médiathèque.
  • Certains de ces documents en sont à la version 6, voire plus…
  • Enfin, à raison de 3 versions de chaque document, et sachant que la seule organisation possible de la médiathèque est un classement par date, en quelques semaines seulement, il deviendrait tout simplement impossible de retrouver un document dans la médiathèque. Pour vous donner une idée, à la date d’aujourd’hui (fin avril 15), j’ai un peu plus de 2000 fichiers dans mon dossier « Partage », soit probablement environ 900 documents partagés… Sauf à faire une recherche par nom précis, impossible…

J’ai donc un dossier spécial, où je stocke tous ces documents. Et ce dossier est soigneusement organiser en sous-dossiers / sous-sous-dossiers / etc. Je modifie un doc ? Hop, j’écrase les 3 versions du doc en un seul clic.

Worpress ♦ Ma petite sélection de sites de référence

[toc]Le bloging c’est bien loin de mon univers de formation, WordPress encore plus… Je navigue donc à l’aveuglette pour comprendre qui est quoi. Pour se faire, il n’y a qu’un moyen, se prendre en main et naviguer sur le web. Au fil des années, j’ai fait une sélection (petite) de quelques sites sur lesquels je reviens fréquemment quand j’ai besoin de comprendre quelque chose ou pour rechercher une information. J’ai même fini par les mettre dans mon agrégateur de flux RSS histoire de ne pas manquer une info.

Dans le désordre

http://wpformation.com/

Des tutoriels ; des articles sur des choix de plugins, de thèmes ; de l’actualité… Le tout dans un langage clair et accessible à la novice que je suis.

Un de mes blogs de référence préférés.

 

http://wpmarmite.com/

Tout comme WpFormation : Des tutoriels ; des articles sur des choix de plugins, de thèmes ; de l’actualité… Le tout dans un langage clair et accessible à la novice que je suis, agrémenté d’un ton léger.

Probablement mon « Best One ».

 

http://www.wppourlesnuls.com/

Son nom est éloquent : ici, normalement tout est accessible aux novices. Tutoriels, guides, infos… Il n’y a pas beaucoup d’articles, mais l’essentiel pour démarrer et comprendre ce qu’on fait est là.

 

 

http://www.geekpress.fr/

De l’actualité et des tutos.

C’est un peu moins accessible au novice. Mais quand on commence à se débrouiller, il y a des articles un peu plus pointus qui sont très intéressants.

 

http://www.echodesplugins.li-an.fr/

Tout est dans le titre : pour se tenir au courant des derniers plugins intéressants sortis.

«Trop de plugins tue le plugin ?» Ouaip, c’est une règle de base. Que j’ai beaucoup de mal à suivre (euh, en fait je n’y arrive pas 😉 , pas moins de 32 rien que sur Cartable…).

 

http://wpchannel.com/

Des infos, de l’actualité et des tutoriels, dont de plus en plus sous forme de vidéos.

Accessible au novice, tout en ayant des infos plus pointues.

 

 

À la suite de cette liste, il ne faudrait pas oublier le site officiel français de WordPress

https://fr.wordpress.org/

Pour télécharger la dernière version, et y trouver quelques infos sur le téléchargement et l’installation.

 

 

Et on me reprocherait de ne pas indiquer également le site francophone officiel

http://www.wordpress-fr.net/

On y trouve une centralisation des dernières actualités, mondiales, autour de l’univers de wordpress indépendant.

Mon avis ? C’est peut-être l’adresse la plus importante ? Peut-être… mais alors, c’est complètement inaccessible aux novices. Personnellement, je ne m’en sers jamais. Trop de langage incompréhensible.

 

Vous remarquerez que je n’ai proposé aucun blog / site en langue anglaise, alors que la communauté wordpress est essentiellement anglophone. La raison est simple : mon anglais est extrêmement limité, et dès qu’il s’agit d’informations plus pointues ou techniques, il devient insuffisant. Il me faut donc des infos nativement en français, et les blogs francophones sont trop rares, les wordpressiens considérant hélas que tout bon wordpressien se doit d’être anglophone. C’est surement le cas pour les professionnels du milieu (indispensable même), mais je crois aussi que nombre d’amateurs s’informent également. Beaucoup plus que le milieu ne le pense (ne le voudrait ?).

Je suis instit’, pas développeuse web…

Tutoriel vidéo ♦ WordPress : Ajouter une extension ou un thème

Un tutoriel pour les (très) débutants : certains de mes Cybercollègues ont décidé de franchir le pas et de prendre leur indépendance. Elles se sont lancées avec courage dans un WordPress autohébergé. Et une des premières choses dont on a besoin, c’est d’installer un template, puis les extensions les plus indispensables.

En vidéo, c’est encore plus simple :

 

Tutoriel vidéo ♦ Importer une base de données MySQL

En espérant que ce tutoriel n’est jamais besoin de vous servir autrement que pour tester !

Votre blog est en l’air suite à une mauvaise manipulation ? volontaire ou non d’ailleurs… Si le problème se situe au niveau des fichiers, il vous faut procéder à un écrasement de fichiers en distant par votre logiciel de FTP. Rien de très compliqué. En revanche, si le problème se situe au niveau de votre base de données (mauvaise manipulation dans les réglages de votre blog par exemple, un code erroné quelque part dans un article…), il faut réimporter une sauvegarde par l’interface de PHP MyAdmin, sur votre espace client auprès de votre hébergeur.

Ou ?

Exemple de l’interface 1and1.

Comment ?

Le préalable, c’est bien sûr d’avoir exporter récemment votre base de données en ligne. Il faut une exportation complète. À faire le plus souvent possible si vous ne voulez perdre trop de jours de données :

Tutoriel vidéo ♦ Exporter une base de données MySQL

Objectif = mettre ce fichier de côté, bien rangé soigneusement (et surtout ne pas le perdre 😉 ).

À faire = très fréquemment
→ Une fois par semaine, surtout si vous avez des commentaires quotidiens ou si vous publiez souvent (inutile de faire une sauvegarde au bout d’une semaine où vous n’avez publié aucun article et eu aucun commentaire…).
→ À faire aussi à chaque mise à jour importante de votre blog (articles ou installation d’extensions).

Pourquoi faire une exportation de sa base de données ?
Pour une explication en quelques mots, voir ici : En quelques lignes ♦ Sauvegarder son blog.

Où ?

Dans son espace client auprès de son hébergeur, partie Base de données MySql.

Exemple de l’interface 1and1.

Comment ?

En images, pour les débutants parmi mes Cybercollègues, cela donne ceci :

Clic Et si jamais vous avez besoin d’utiliser ces fameuses sauvegardes… un autre tuto vidéo : Tutoriel vidéo ♦ Importer une base de données MySQL.