Orthographe CE2 ♦ « Je mémorise et je sais écrire des mots », mon organisation (2/3)

elfe-assise_200

[toc]

 

Page précédente : Nouveauté pour la rentrée = je me lance dans la méthode « Je mémorise et je sais écrire des mots » de Mme Picot (1/3)

Dernière mise à jour : 07.09.15
Remplacement de certains documents pour coller au calendrier 15-16 zone A

Lire la suite →

Orthographe CE2 ♦ « Je mémorise et je sais écrire des mots » (1/3)

journalC_petit

[toc]

Là encore c’est loin d’être une nouveauté dans les pratiques pédagogiques du corps enseignant. Beaucoup de mes cybercollègues mettent en oeuvre cette méthode éditée par le SCEREN, sous la direction de Mme Picot. De mon côté, c’est une méthode qui n’était pas encore diffusée lors de mes années de formation à l’IUFM, et la formation continue étant ce qu’elle est… Bref, c’est au détour de mes lectures sur le web ces dernières années que j’ai découvert le livre.

Cela fait un moment que je ne suis pas satisfaite des résultats de mon enseignement en orthographe et que je me sens un peu impuissante face aux nombreuses fautes qu’ils commettent malgré le temps passé en classe. Alors, même s’il m’a fallu un peu de temps pour maturer l’idée de changer ma façon de faire, je me lance enfin.

Et voilà donc ma deuxième participation au  de Zazou pour nos nouveautés de la rentrée.

Pourquoi le choix de cette méthode ?

Elle est beaucoup pratiquée par le petit monde de mes cybercollègues et ils ont l’air très satisfaits des résultats tangibles qu’elle produit. En soi, cela a été suffisant pour me décider.

Et ce qui ne gâche rien, Anyssa m’a gentiment ramené le livre dont elle ne se servira pas cette année ! Donc merci à elle, voilà quelques euros d’économisés 😉 . Et au passage, j’ai hérité de tout son travail numérique qu’elle avait fait pour ses (très bons) CE1, à partir de ce livre CE2.

 

 En quoi cette méthode semble être efficace ?

Cela fait quelques jours que je suis plongée dans le livre de Mme Picot. Suffisamment pour voir que la méthode proposée n’a rien de révolutionnaire. Mais qu’elle diffère tout de même notablement sur certains points de ce qui est proposé dans les manuels.

Ce qui saute aux yeux lorsqu’on prend connaissance du livre, c’est l’ultraritualisation des séances d’orthographe, à la fois dans le temps (on fait chaque semaine la même chose), dans la programmation annuelle (4 périodes consacrées au codage / décodage et la dernière à l’orthographe lexicale) et dans le déroulement des séquences d’apprentissage (découpage de chaque séquence en séances identiques chaque semaine, découpage de chaque séance quotidienne selon le même schéma, même type d’exercices à chaque fois…). L’objectif affiché est à la fois de rassurer les enfants et d’établir des procédures automatiques, économisant du temps d’apprentissage. Normalement, sur la fin de l’année, les séances doivent prendre moins de temps à mener.

Ce qui diffère en revanche des derniers manuels d’étude de la langue, c’est la grande place attribuée à l’étude grapho-phonétique, et en particulier sur le codage / décodage. Là où les autres manuels ne revoient qu’une petite dizaine de phonèmes parmi les plus complexes (ou plutôt graphèmes d’ailleurs en CE2), Mme Picot reprend une grande partie des phonèmes et graphèmes, y compris simples. Ce que je ne faisais plus dans ma classe ces dernières années, me concentrant plus sur l’analyse orthographique dans la phrase. Ce temps sur l’étude des phonèmes prend presque 4 périodes de l’année. A contrario, la méthode d’orthographe reprend moins d’analyse d’orthographe grammaticale. Peut-être est-ce abordé dans la méthode de grammaire. Je n’ai pas encore eu le temps de m’y pencher.
Ah oui, parce que ça aussi je le change cette année, je me plonge également dans la méthode de grammaire. Mais on verra dans quelques jours…

La méthode de Mme Picot est clé en main : elle livre les fiches de préparation des séquences, le matériel élèves photocopiable, les programmations et les notions nécessaires au maitre pour lier le tout. Il m’a fallu tout de même plusieurs jours pour appréhender le tout, me repérer dans le livre, savoir à quoi correspond quoi… Et puis, même si le tout est prêt, j’ai besoin de refaire pour m’approprier le travail (et arranger les choses à ma sauce).

La méthode « Je mémorise et je sais écrire des mots » demande beaucoup de temps en classe. ça c’est le reproche que je lui fais. Le déroulement général d’une séquence complète prend environ 3 heures par semaine :

  • séance de travail sur le phonème (découverte, manipulation, synthèse) ;  ou séance de synthèse : au moins 45 min
  • séances quotidienne de mémorisation des mots : 20 min par jour, soit 1 heure par semaine
  • séance d’exercices de réinvestissement : 25 min (15 min de travail individuel + 10 min de correction collective)
  • dictée hebdomadaire : 40 min (20 min de dictée + 20 min de correction collective)

Au fur et à mesure de l’année, les exercices de réinvestissement s’intègrent à la séance de travail sur le phonème (ça c’est le bénéfice de la ritualisation), mais sont alors remplacés par une séance de synthèse en orthographe grammaticale. Il n’y a qu’au cours de la dernière période, lorsqu’on aborde les listes d’orthographe lexicale, qu’on peut supprimer une séance et donc gagner 45 min.

J’ai décidé d’adapter un peu la méthode à ma sauce

Je ne ferai pas les séances de mémorisation des mots, en tout cas pas de façon approfondie. Nous verrons les mots à apprendre lors de la séance de travail sur le phonème.

J’ai adapté la programmation annuelle à la réalité du découpage de l’année scolaire 2012-2013 (zone B). En particulier, j’ai décalé dans le temps quatre des évaluations proposée : nous avons 3 périodes de 6 semaines l’année prochaine, et pour avoir le temps de compléter les livrets scolaires aux dates choisies par l’école, il a fallu que j’avance les évaluations par rapport à ce qui était proposé. Rien que pour la dernière, Mme Picot la programme au cours de la semaine 34. Sachant que la première semaine n’est pas complète, cela amène l’évaluation en semaine 35 réelle. C’est irréaliste.

  • J’ai ajouté 2 listes de mots à apprendre à celles proposées :
    • une en semaine 14, sur les révisions [s]/[z] = les révisions des listes précédentes se fait la semaine précédente, en semaine 13, ce qui laisse cette semaine-là sans liste de mots ;
    • une en semaine 21, sur les mots se terminant par ail/aille, eil/eille, ouil/ouille, euil/euille = il y a une synthèse sur cette notion (mais pas de nouvelle liste de mot à apprendre cette semaine là), mais j’ai trouvé le panel de mots à apprendre en lien vraiment pauvre, alors que c’est une notion complexe.
  • J’ai notablement enrichi la liste de mots sur le son [gn], car j’ai trouvé la liste originelle très pauvre (3 mots seulement).
  • J’ai donc également adapté les dictées hebdomadaires qui y sont liées :
    • ajout d’une dictée pour la nouvelle liste de mots de la semaine 14 (sur [s]/[z].
    • légères modifications d’une bonne moitié des dictées de groupe de mots hebdomadaires = ajout d’un mot aux groupes de mots à écrire, légères modification des phrases, suppression parfois d’un des mots à écrire…
    • déplacement d’une des dictées dans le temps : la dictée sur le son [ei/ai] de la semaine 19 est passée à la semaine 18 (l’apprentissage des mots se fait au cours de la semaine 18, ce qui semble donc plus logique, et cela permet de n’avoir qu’une seule dictée au cours de cette semaine là, celle de l’évaluation).

Je n’ai pas tout fini, loin de là, mais pour ce qui est déjà prêt, c’est ici :

 Page suivante « Je mémorise et je sais écrire des mots CE2 » – Mon organisation. (page 2/3)

 

Une nouveauté pour la rentrée : Les Incorruptibles

pozie-fenetre_200

[toc]

Les grandes vacances sont souvent l’occasion de revenir sur sa pratique pédagogique et sur les projets à enclencher pour l’année qui vient. Sur ce thème, Zazou nous propose un , je m’y lance ! Elle nous invite à partager nos réflexions sur nos nouveautés et changement de pratique pour l’année à venir.

L’année dernière j’avais changé plein de petites choses d’organisation matérielle (nouveau panneau des responsabilité, emploi du temps de la journée, que mettre dans son cartable, etc.), refait tous mes affichages didactiques avec Anyssa (en français et en maths) et mis en place avec mes collègues un outil de traces écrites pour l’ensemble du cycle. Pour cette année, la remise en question de ma pratique sera en français (je vais m’essayer à l’étude de la langue suivant la méthode Picot) et la nouveauté d’école sera notre participation au Jury Littéraire des Incorruptibles.

Rien de neuf me direz-vous. Il s’agit de la 24e édition ! En effet ^^, sauf que dans mon école, cela ne s’est jamais fait et aucun de nous (enseignants) n’y a déjà participé. Donc une grande première pour chacun de nous 6.

Le Jury Littéraire des Incorruptibles, qu’est-ce que c’est ?

Rien de mieux que quelques citations de leur Qui sont les Incorruptibles ?

Pour être Incorruptibles, les jeunes lecteurs s’engagent à :
* lire les ouvrages qui ont été sélectionnés
* se forger une opinion personnelle sur chacun des livres
* voter pour leur livre préféré.
Ils participent au sein de leur classe ou de leur club de lecture, dans leur établissement, leur bibliothèque ou leur centre de loisirs et sont répartis en 7 niveaux de lecture : Maternelle, CP, CE1, CE2/CM1, CM2/6ème, 5ème/4ème et 3ème/2nde.

Notre prix a été conçu comme un jeu : un défi à relever. Son objectif est de changer le regard des jeunes lecteurs sur le livre, en faisant en sorte qu’ils le perçoivent comme un véritable objet de plaisir et de découverte. Nous pensons en effet que c’est en donnant la parole aux jeunes lecteurs et en valorisant leur vote qu’ils pourront se forger une opinion personnelle sur les titres en compétition et apprendre à argumenter leur choix.

Autour de ces livres et de ce jury, l’association facilite également la mise en relation des classes avec les auteurs.

Ma classe va donc participer sur la sélection CE2/CM1. Un peu raide pour certains de mes futurs élèves, que l’on sait très en difficulté. Un petit défi supplémentaire pour moi, il va falloir que je trouve des biais pédagogiques pour les rendre plus accessible. Pour ce que j’en est vu (je n’ai pas encore eu les livres entre les mains), la sélection tourne autour de la différence et de la découverte de l’autre, étranger à soi.

Nous allons donc découvrir les titres suivants :

Couleur Amour

Les parents de Julie ont décidé de se séparer. Des cris au silence, la petite fille raconte cette étape difficile de sa vie où elle fait également la rencontre de son premier amoureux.

Auteur : Emmanuelle DELAFRAYE
Éditeur : Editions du Jasmin
Thème : amour divorce famille

L’enfant du bananier : Un conte chinois

En Chine, un vieil homme bossu s’occupe avec soin de son champ de bananiers. Son fils souhaite lui venir en aide et part à la recherche d’un remède contre son handicap. Son parcours sera semé d’embûches et de rencontres.

Auteur : Isabelle SAUER
Illustrateur : Cécile GAMBINI
Éditeur : Didier Jeunesse
Thème : conte initiatique sagesse solidarité

L’été en tente double

Les vacances ont commencé mais Léo s’ennuie à la maison. Sa mère décide donc de l’inscrire pour la première fois en colo. Dans le car, il fait la connaissance d’Eve, bavarde comme une pie. Cela tombe bien car lui ne parle pas.

Auteur : Jean-Luc LUCIANI
Illustrateur : Antoine GUILLOPPE
Éditeur : Rageot
Thème : amitié colonie de vacances mutisme

A noter que ce titre existe en Version numérique.

Le journal de Lola Tessier au Maroc

Avec l’accord de ses parents, Lola part en vacances avec sa meilleure copine Leila et sa famille au Maroc, leur pays d’origine. Ce voyage lui permet de faire des rencontres et de découvrir une culture différente de la sienne.

Auteur : Armandine PENNA
Illustrateur : Claire DUPOIZAT
Éditeur : Mango Jeunesse
Thème : amitié différence identité voyage

A noter que ce titre aussi existe en version numérique.

Lettres à plumes et à poils

Cinq correspondances animales qui sont autant de petites histoires amusantes : un renard écrit à une poule pour lui demander la main de sa fille, une fourmi dépressive se plaint à sa Reine, un escargot déclare sa flamme à une limace top model, un cochon d’Inde interpelle un académicien pour réclamer un changement de nom et un corbeau xénophobe rédige des lettres anonymes aux poulets.

Auteur : Philippe LECHERMEIER
Illustrateur : Delphine PERRET
Éditeur : Thierry Magnier
Thème : animaux correspondance humour personnification roman épistolaire société
145 pages

Vert secret

Flora et sa grand-mère visitent le château de la Tour Mirandole. La jeune fille y rencontre Paolo qui lui raconte la légende des lieux. Entre jardins, labyrinthe, fontaine et potager, ils se lancent à la poursuite d’un trésor et comptent bien résoudre les mystères qui planent sur les lieux.

Auteur : Max DUCOS
Éditeur : Sarbacane
Thème : amitié énigmes visite

L’association permet également d’obtenir ces titres avec une réduction, petite certes mais jamais négligeable. Sauf qu’ils ne seront disponibles que courant octobre ! Impensable.

J’ai besoin de pouvoir les lire (au moins) pour déterminer lequel sera en lecture offerte par la maitresse ; lequel sera en lecture offerte par l’autre (ah oui, tiens, ça aussi c’est une nouveauté que je voudrais tester : la lecture par deux, offerte à l’autre) ; lequel sera en lecture individuelle et personnelle ; les deux que nous étudierons de façon plus approfondie et traditionnelle en classe, et je ne sais pas encore pour le dernier (lecture à la maison pendant les vacances ? intégré au défi-lecture ?…) .

Bref, cela va en être pour mon portemonnaie ;-), surement en version numérique pour les deux possibles, ça me fera toujours gagner 10 €.

A priori, comme ça, sans avoir lu les titres, je pense que nous commencerons par L’été en tente double, en lecture approfondie : un exemplaire pour chaque enfant (j’ai déjà vu avec ma directrice s’il serait possible que les enfants achètent un exemplaire chacun, qui leur restera), avec lecture compréhension traditionnelle et ceci dès la rentrée (histoire de prolonger un peu l’été et les vacances).

Et peut-être Le journal de Lola Tessier au Maroc en lecture offerte par la maitresse, à partir de mi-septembre, je pense à raison de 2 fois par semaine (faut que je vois la longueur du livre).

 

Pour mes changements de pratique en étude de la langue, avec la découverte de la méthode Picot, cela fera peut-être l’objet d’un nouveau billet, mais pour l’instant, j’attends les livres, qui devraient arrivés… aujourd’hui ?

Calendrier scolaire 2012-2013 – zone B ♦ Le découpage en semaines

Bientôt la rentrée

Il est temps de se remettre au travail… et il faut bien commencer quelque part. Alors histoire de se mettre doucement dans le bain, c’est avec le calendrier des semaines que je commence. Histoire de pouvoir réfléchir sur mes programmations. Un calendrier un peu déséquilibré pour nous : 3 périodes de 6 semaines, et pour finir une de 10 semaines. On fera avec…

Pour une fois, j’ai laissé mon logiciel habituel pour élaborer le calendrier avec Excel. Juste histoire de changer de tête, et de voir si c’est plus simple. Verdict : oui, j’ai trouvé ça plus rapide. Sauf si c’est l’habitude qui joue ^^.

Le découpage donc :

Lire la suite →

Mise à jour ♦ Traces écrites français et maths CE2

poz-parolierC250-2

mise-jourL’année étant finie, j’ai fait une remise en ordre des mes fichiers leçons CE2 en français et maths. J’ai renommé les fichiers pour bien faire apparaitre l’année et j’ai ajouté la dernière version des leçons de cette année.

C’est ici :

Rappel : Traces écrites version cycle entier

Traces écrites français CE2

Traces écrites maths CE2