[no_toc] Je continue, je continue… avec les traces écrites liées à « Je mémorise et je sais écrire des mots au CE2 » (oui, je sais, j’avais beaucoup de retard dans mes publications ^^). J’ai utilisé la matrice choisie par l’école (voir l’article dédié : Traces écrites version cycle entier) : des feuilles A4, format paysage, pour être mise dans un porte-vues qui est gardé sur l’ensemble du cycle. Il y a donc sur chaque leçon une partie “quadrillage Seyes” à droite, pour que mes collègues de CM1 et CM2 puissent faire des ajouts / compléments. C’est l’avantage du CE2 : on démarre le cycle, doncLire la suite…

Un  que je prends bien en retard… mais que j’ai promis de suivre : la correction des dictées, lancé par notre cybercollègue Farfa. Je lance mon tout premier rallye liens… A la suite d’une discussion sur le forum des cyberprofs, je me suis dit qu’il serait très intéressant d’échanger sur nos façons de mener les corrections des dictées dans nos classes…. Chose difficile pour tout le monde… La façon de corriger est aussi liée à la façon de mener l’activité… FarfaLire la suite…

[toc] Là encore c’est loin d’être une nouveauté dans les pratiques pédagogiques du corps enseignant. Beaucoup de mes cybercollègues mettent en oeuvre cette méthode éditée par le SCEREN, sous la direction de Mme Picot. De mon côté, c’est une méthode qui n’était pas encore diffusée lors de mes années de formation à l’IUFM, et la formation continue étant ce qu’elle est… Bref, c’est au détour de mes lectures sur le web ces dernières années que j’ai découvert le livre. Cela fait un moment que je ne suis pas satisfaite des résultats de mon enseignement en orthographe et que je me sens un peu impuissante faceLire la suite…

[toc] Chaque semaine, le vendredi, je donne une liste de mots à apprendre pour le vendredi suivant. Les listes de mots sont établies à partir d’une échelle d’orthographe qui servait de référence dans l’école quand j’y suis arrivée. Pour une bonne première moitié de l’année, les mots sont choisis en fonction de ce que l’on travaille en orthographe (les homophones par exemple), en grammaire (liste de noms communs…), en conjugaison (liste d’infinitifs) et vocabulaire. Puis sur la fin de l’année, les dernières listes sont mixtes et me servent à rétablir un panel de mots équilibré (pour fabriquer les phrases de dictée hebdomadaires) et à finirLire la suite…