Classe à distance – un premier bilan ?

Cette semaine a vu nos vies personnelle et professionnelle voler en éclats. Il a fallu reprendre nos esprits et dans l’urgence repenser nos fonctionnements. Puisque j’ai la chance de ne pas être malade et de pas avoir de proches malades non plus, confinement et classe à distance sont devenus en quelques heures mes préoccupations principales.

Image par Sinisa Maric de Pixabay

Bouleversement d’habitudes

Côté privé, ma Choupette ici (bon, plus si choupette que ça hein) a tout pris en main et a assuré l’intendance d’une main de maitre. Sans elle, croyez-le ou non, je pense que je n’aurai ni déjeuner ni diner de la semaine et me serai probablement contentée de dénicher dans le placard un truc à grignoter devant le pc.

Côté professionnel, il a fallu jongler entre les réunions « points de situation » quotidiennes (indispensables à notre équilibre, je crois que ça a été notre espace de décharge émotionnelle), le changement complet de paradigme d’enseignement, les difficultés globales des réseaux et la prise en main d’outils dont je n’étais pas toujours bien familière (et pourtant… j’ai un peu de bouteille).

Organisation professionnelle

Nul ne sera surpris, comme vous tous, les heures de travail cette semaine ont été innombrables (en fait si, j’ai fait un petit estimatif : entre samedi matin dernier et hier soir vendredi, j’ai fait un peu plus de 80 heures de travail…).

Planning de mes journées de cette première semaine de confinement

Le sommeil a été difficile et les nuits très courtes… Pas top pour la fatigue, en revanche, nickel pour le travail. En gros, ça a donné ça :

  • Travail personnel, devant PC, de environ 6h30 à 8h30 : finitions des préparations des activités (parce qu’il ne faut pas se mentir, à 23 heures, ce n’était toujours pas fini), préparation de la communication aux familles et finitions des corrections élèves. Le tout avec la tasse du p’tit dej sur le côté.
  • Classe à distance de 8h45 à 16h30, sauf mercredi et pause déjeuner : accompagnement des élèves (j’en ai eu une douzaine, toujours les mêmes, pas tous en même temps).
  • Après 16h30 et jusqu’à… parfois 23h00 : tenter de finir les corrections élèves, préparation du lendemain.

Organisation du travail

La transmission quotidienne du travail

Les modalités ont évolué tout au long de la semaine. Elles vont continuer à évoluer les prochaines semaines, selon comment nous allons récupérer les accès réseaux et ENT et selon comment les parents vont pouvoir se les approprier.

Actuellement, cela donne ça :

  • Un message quotidien aux parents / enfants : je double un mail et un message dans l’ENT One. J’y décris brièvement le contenu de la journée et j’en profite pour transmettre les infos générales et les conseils et consignes (de moi, de l’équipe…).
  • Un document « Programme de la journée », écrit à destination des enfants, qui contient les docs et consignes essentiels et les outils nécessaires. Les élèves peuvent l’imprimer, l’avoir sur la tablette / téléphone, près d’eux et ça permet de pouvoir s’éloigner de l’ordinateur quand l’activité est sur cahier.
  • Dans le mail, je joins un lien vers un dossier sur le Google Drive contenant tous les documents PDF = l’exportation des cahiers multimédias de l’ENT One. Mes activités sont conçues pour être faites sur One, dans le Cahier multimédia. Mais bon, à défaut, les enfants ont le déroulé sur papier.
  • La programmation dans le Cahier de texte de One de chacune des activités, avec un lien vers le Cahier multimédia concerné et éventuellement avec les autres documents nécessaires.
  • Une petite vidéo animée avec le programme bref de la journée (juste les intitulés), qui sert essentiellement à maintenir un lien ludique et affectif.

La correction des travaux élèves

Je réceptionne les travaux élèves soit par mail, soit par One (et finalement, je trouve la réception par mail peut-être plus simple). Les parents me photographient les cahiers et les autres travaux.

Je corrige tout en format PDF sur ma tablette. Ma super tablette ! avec fonction manuscrite qui me permet d’écrire exactement comme sur une feuille de papier. Pour cela, j’utilise l’application Xodo. Voir : Une rentrée super organisée.

J’ai juste demandé aux parents de m’envoyer les travaux en une seule fois. Pas forcément en un seul message, pas toujours possible, mais au même moment. Je me perdais dans les corrections quand ça arrivait après chaque activité.

Je note toutes les activités réalisées dans un fichier Excel, pour assurer le suivi des élèves : c’est ici, Classe à distance – suivi des élèves.

La classe à distance CNED

Je l’ai ouverte dès lundi matin.

Ce jour-là, j’ai eu une élève, toute la journée (sympa la classe à 2 ^^). Puis 4 en tout le mardi. Et j’ai fini par avoir jusqu’à 13 élèves hier, sur mes 26. Jusqu’à 8 en même temps, 13 en tout dans la journée.

Avec recul, cela ne sera pas possible d’avoir tous les enfants (enfin ceux qui peuvent) longtemps, en continu sur des moments longs, en même temps. C’est trop difficile et trop fatiguant. J’ai donc demandé aux enfants / parents, de passer quand ils ont besoin d’aide, besoin de bavarder… Pour les activités type dictée, je donne un horaire. Je demande systématiquement aux enfants de couper leur micro et vidéo et de réactiver quand ils demandent la parole. Et enfin, je n’ai pas hésité à les envoyer dans une « autre salle » pour bavarder (ils en ont besoin !) et de ne garder avec moi que l’enfant concerné.

Le lien téléphonique

Il est demandé par nos institutions : au moins un contact téléphonique par semaine. Alors, pour les enfants qui passent sur la classe sur la classe à distance ou que j’ai par mail régulièrement, je ne les appellerai pas. Mais j’ai appelé hier après-midi tous ceux dont je n’ai eu aucune nouvelle de la semaine.

Les outils

Entre moi et les élèves

En premier lieu, j’utilise notre ENT – One, de Open Digital Education. J’y publie tout le travail des enfants, sous forme d’activités, dans les cahiers multimédias essentiellement. Cela me permet en plus d’exporter en PDF chaque cahier pour ceux qui ne peuvent pas accéder.

La classe à distance du CNED aussi donc. N’hésitez par à aller voir le tuto de prise en main à destination des élèves par Anyssa.

Pour moi, pour la préparation

Là, je pense que comme tout le monde, les outils disponibles et utilisés se sont multipliés cette semaine.

J’ai essentiellement utilisé :

  • Les outils de communications de type vidéo conférence et/ou instantanée : Zoom (vidéoconférence) et What’s App en tête, Hangout, Skype…
  • L’application Powtoon pour créer les vidéos animées. Merci à eux à eux d’ailleurs , grand merci, qui m’ont ouvert un accès Premium Education.
  • L’application LearningApps pour créer des activités interactives.
  • Les vidéos Youtube que j’ai trouvé pertinentes.

Je vais essayer de diversifier les supports pour les semaines suivantes.

Ce fut une semaine très intense. Fatigante. Mais riche finalement. Un peu comme ces fameux séminaires d’intégration qui permettent de souder une équipe (ou ♥ nos très précieuses formations Erasmus ♥ – merci à mes ♥ collègues ♥) ; vous voyez le parallèle ?

Gardons le cap.
Prenez soin de vous !
♥ ♥ ♥

2 commentaires

  1. Bonjour, merci pour ton site qui est une vraie mine d’or de créativité!!! Je viens de découvrir powtoon grâce à toi et je suis très intéressée par ce qu’ils proposent. J’ai juste une petite question, comment as tu fait pour qu’ils t’ouvrent un accès premium? Suffit-il de leur demander?
    Merci pour tout ton partage.
    Belle journée à toi et bon courage dans cette période surréaliste!-)))

    1. Auteur

      Bonjour :-),
      Je ne sais pas si il suffit de demander :-). Dans mon cas, j’ai créé mon compte dès le premier jour du confinement et tout de suite j’ai vu les limites. C’était des jours un peu hors du temps et surtout un grand nombre d’entreprises faisaient des annonces de mises à disposition de ressources. J’ai tenté ma chance dès le lendemain. J’ai envoyé un mail demandant s’ils envisageaient de faire un geste comme de nombreux autres en réduisant le prix pour les enseignants.
      Maintenant, je ne suis pas sure que ça fonctionnerait encore aujourd’hui.

Vous avez envie de laisser un commentaire ? N'hésitez pas !