Voilà un partage qui m’a été régulièrement demandé cette année : mes documents réactualisés “Programmes 2016” pour Faire de la grammaire au CE1. Je sais que certains de mes confrères blogueurs ont publié leurs documents dès l’été dernier, mais j’ai un principe, je ne publie sur mon blog que ce qui est passé au moins une fois dans ma classe, pour me permettre de corriger les erreurs et/ou les coquilles (ce que ne veut pas dire du tout qu’il n’en reste pas !). Je voulais également tout publier en une fois, et clairement ce n’était pas prêt pour septembre 2016… L’ouvrage de Mme Picot existe

Dans le cadre d’un projet de sciences sur les besoins en eau des plantes, nous avons travaillé sur l’album Ça pousse comment ? de Gerda Muller. C’est un album de type “docu-fiction”. Sous couvert d’un récit, l’album a comme objectif d’apporter des connaissances sur tout ce qui a trait au potager, du lexique spécifique aux légumes et aux outils, à la croissance des plantes et la fécondation, en passant pour le trajet des légumes depuis les zones de culture jusqu’aux zones de vente. Idéal pour un projet complet pluri-disciplinaire. L’album L’album est très dense, pas tant en quantité de texte (un chapitre par double page,

Pour la fête de fin d’année, nous (le cycle 2) avons travaillé sur le conte “L’arbre-alphabet”, de Léo Lionni, en lien avec notre projet d’école sur l’écriture. Ce conte est extrait d’un livre de fables, Trésor de fables, qui n’est hélas plus réédité et devenu quasi introuvable en dehors des fonds de nos BCD. Nous avons chorégraphié le conte, en trois tableaux. Pour cela, nous avons travaillé sur le texte avec les élèves. J’ai donc scanné et océrisé l’exemplaire de notre BCD. Le livre n’étant plus disponible, je vous livre non seulement le tapuscrit, mais également le scan du conte. Le tapuscrit simple : Le

Au programme de ce billes : les dents, avec une question centrale que nous avions choisi de mettre en avant en classe → Les enfants ont-ils la même dentition que les adultes ?
Dans les documents que je vous propose, il y a la fiche de préparation de la séquence, les fiches “traces écrites” utilisées et enfin la trace écrite finale de synthèse.

Pour poursuivre notre mini projet sur les enluminures, après le visionnage du film d’animation Brendan et le secret de Kells puis la journée d’ateliers à la Cité de l’écrit de Montmorillon, nous avons travaillé sur un documentaire en lecture sur l’enluminure. Je vous le mets en partage ici : La source des textes est essentiellement Vikidia, l’encyclopédie en ligne pour les enfants. J’ai choisi de ne pas donné de questions de lecture formelle, ou de faire de travail individuel écrit sur ce documentaire sur l’enluminure. J’ai préféré mené un travail collectif sous forme d’un défi : j’ai fourni 3 mini cartes à chaque groupe de

PoZ Cinéma

Dans le cadre de notre projet d’école, nous avons mené un mini projet “Manuscrit et enluminures”, en lien avec une journée d’ateliers à la Cité de l’écrit de Montmorillon.
Nous avons démarré ce mini projet par le visionnage du film d’animation Brendan et le secret de Kells, réalisé par Tomm Moore. Nous avons ensuite lu le synopsis du film en classe. C’est ce que je vous mets en partage aujourd’hui.

Pour terminer sur le travail autour du conte de randonnée Le Bonhomme de pain d’épices, la semaine prochaine nous faisons la recette de ces biscuits. Pratique en plus pour rebrasser toutes les notions sur le verbe (reconnaissance, infinitif, transposition / conjugaison à différents temps et personnes) et le nom commun que nous venons de systématiser.

Je n’aime pas le pain d’épices, donc je n’en ai jamais fait. Pour la recette, j’ai donc fait une compilation de toutes celles que j’ai trouvées. Vous me direz si elle est bonne…

Pour accompagner Faire de la grammaire au CE1 (programme 2016) qui propose un extrait condensé (et réécrit) du conte Le Bonhomme de Pain d’épices, voici le texte intégral d’une version traditionnelle anglaise de ce conte. Oui, une version, car ce conte existe sous de nombreuses formes (on le trouve aussi dans de nombreux pays), j’en ai donc cherché une version qui collait au mieux avec le texte condensé de l’ouvrage de Mme Picot.

J’ai sélectionné 3 versions qui s’en rapprochaient le plus, les ai assemblées, puis finalement corrigé les nombreuses fautes des versions qu’on trouve sur le net.

Je devais le publier depuis longtemps, c’est enfin fait : le fichier de révision des majuscules, qui suit celui des minuscules.

Il est conçu exactement sur le même modèle que le fichier des minuscules. Et comme pour le fichier de révision des minuscules, je me suis basée sur la progression d’Alysse (fichier sur les minuscules d’Alysse et fichier sur les majuscules d’Alysse).

Les grands axes : la révision des majuscules, avec une fiche par lettre ; une version droitier et une version gaucher pour chaque ; les lettres s’enchainent par “ressemblance”, donc l’enchainement n’est pas alphabétique.

Le quatrième album, dans la progression de Ribambelle série jaune, est un roman court de Michel Girin, Le scarabée magique. Cette œuvre, inscrite sur la liste de recommandation du ministère, traite de la pauvreté, du travail des enfants et des besoins vitaux en eau des populations rurales.
Au menu : le tapuscrit (une version normale et une version dys) et le questionnaire de compréhension.
Un travail en 8 parties : la découverte de l’album et les 7 chapitres + épilogue.